Systèmes alimentaires

Oxfam agit pour un système alimentaire durable qui protège les droits des producteurs et productrices agricoles à petite échelle partout dans le monde et qui garantit le droit à la nourriture pour toutes et tous.

FAIM EN AFRIQUE DE L'EST 

En Éthiopie, au Kenya et en Somalie, où une grave sécheresse sévit à l’heure actuelle, il est probable qu’une personne meure de faim toutes les 48 secondes. Vous pouvez sauver des vies.

FAITES UN DON

Comment se décide le contenu de notre assiette ? Pour les entreprises qui tirent les ficelles de la production alimentaire, le profit passe avant les droits humains et le climat. L’alternative que nous préconisons ? Un système alimentaire durable qui protège les droits des producteurs et productrices agricoles à petite échelle partout dans le monde et qui garantit le droit à la nourriture pour toutes et tous.

Chiffres :

  • Dans le monde, 811 millions de personnes souffrent de la faim.
  • Si les femmes avaient le même accès aux moyens de production que les hommes, la production pourrait augmenter de 20 à 30 %, ce qui permettrait de libérer 100 à 150 millions de personnes de la faim.

L'insécurité alimentaire s’accentue pour des millions de gens, y compris pour les petits producteurs de nourriture, qui représentent 70% des plus de 800 millions de personnes qui souffrent de la faim actuellement. Parce qu’ils n'ont que peu d’accès aux moyens de production. Parce que les inégalités persistent entre hommes et femmes. Parce qu’ils reçoivent un revenu insuffisant pour leur travail. Mais aussi à cause du changement climatique, des conflits ou des pratiques commerciales déloyales.

En plus de cela, la pandémie de coronavirus a lourdement impacté l’économie mondiale. Ne pouvant plus payer leur nourriture, des millions de gens ont basculé dans la pauvreté extrême.

Les grandes entreprises alimentaires mènent la danse

Les grandes entreprises ou multinationales alimentaires malmènent de plus en plus les droits humains. Le salaire ou le revenu que perçoivent les ouvriers et ouvrières, les cultivateurs et cultivatrices pour leurs produits ou leurs services ne leur permet pas de vivre décemment, alors qu’ils sont un maillon indispensable de la chaîne alimentaire.

Les règles et pratiques commerciales actuelles n’offrent aucune garantie durable pour les personnes et l’environnement. À cause des règlementations en place, les gouvernements – particulièrement ceux des pays à faible revenu – ont du mal à mettre en place une politique permettant d’améliorer la résilience au niveau local et de protéger l’environnement.

Qui dicte les règles ? Elles sont le résultat d’un système non démocratique manquant cruellement de transparence. Et elles sont imposées par de grandes entreprises qui bien souvent ne paient que peu d'impôts dans les pays où elles sont actives.

Vrouwen met groene koffiebessen

Redéfinir les règles de notre système alimentaire

Si on veut pouvoir préserver la sécurité alimentaire mondiale à long terme, il est indispensable de passer à des systèmes alimentaires durables résistants qui :

  • fournissent une nourriture saine, de qualité et en quantité suffisante pour la population mondiale en constante augmentation
  • réduisent les effets négatifs sur l’environnement et le climat
  • assurent un travail et des revenus durables, consolident les droits des femmes et réduisent les inégalités

Les gouvernements doivent revoir en profondeur les réglementations, les pratiques et les institutions commerciales inéquitables du commerce international. Les autorités nationales doivent pouvoir définir leur propre politique pour le secteur alimentaire, dans le respect des droits des producteurs et des consommateurs, mais aussi de la planète.

Ce que fait Oxfam pour créer un système alimentaire durable

Oxfam Belgique agit à trois niveaux :

  • Nous nous attaquons au système actuel en révélant la logique et la politique derrière le système alimentaire, dans différents domaines : commerce, agriculture, inégalités, climat, droits humains, protection sociale et finances.
  • Nous soutenons et mettons en avant avec nos partenaires des alternatives au système alimentaire actuel : agroécologie, chaînes locales durables, commerce équitable, justice fiscale, écoféminisme, économie sociale.
  • Nous construisons et soutenons un mouvement visant à donner plus de poids aux cultivateurs.trices et ouvriers.ières au sein de la politique en place. Nous encourageons les mouvements sociaux et les organisations luttant pour des systèmes alimentaires durables en partageant nos connaissances et notre expertise, en offrant notre soutien et en formant des alliances.

Soutenez notre appel contre la faim

Faites un don. Faites la différence

Droite